Droits humains et droits des peuples

022-come-oggetto-avanzato-1C’est dans ce domaine de recherche et d’approfondissement que convergent les activités et les projets visant en premier lieu à l’enquête et à la dénonciation des violations des droits humains et des droits des peuples au niveau mondial, exercés en étroite liaison avec les activités du Tribunal Permanent des Peuples et du Comité pour la promotion et la protection des droits humains.
La Fondation est particulièrement active dans les pays de l’Amérique Latine et, en moindre mesure, en Afrique et en Asie par le biais de projets de nature historique, sociale, économique et juridique. Elle exerce également des fonctions de plaidoyer auprès des organisations internationales, nationales et européennes.

Le réseau de collaboration scientifique et projectuelle s’étend au monde entier et comprend, pour ne citer que certains des partenaires de projets les plus récents : les universités de Bologne, « Sapienza » de Rome, Roma Tre. Universidade Belo Horizonte, Universidade Federal da Paraíba – Núcleo de Cidadania e Direitos Humanos, New South Wales University of Sydney, Asia Floor Wage Alliance, Fondazione Amilcar Cabral, Irish Forum for Peace (Sri Lanka), Ministério da Justiça do Brasil – Comissão da Anistia; Embassade du Brésil en Italie, EU EuropeAid, European Union Agency for Fundamental Right (FRA), Museo de la Memoria y de los derechos humanos de Santiago du Chili, Escuela Nacional de Antropología y Historia de Città del Messico.
Parmi les projets les plus récents, réalisés ou en cours de réalisation, citons : Nouvelles formes de coopération au développement de l’Afrique (parcours de formation de 15 boursiers africains) ; Mémoires de répression, résistance et solidarité au Brésil et en Amérique Latine, (recherches et sources historiques sur les régimes répressifs au Brésil et en Amérique Latine) ; Memoriam sem confins. A descoberta de Cabo Verde (soutien pour le développement culturel et économique du Cap Vert).

012aQuant aux activités du Tribunal Permanent des Peuples, citons les sessions à peine achevées ou en cours : libre échange, violencia, impunidad y derechos de los pueblos en México (concernant les secteurs les plus fortement frappés par les politiques de libre échange) ; Living Wage as Fundamental Right (sur la défense des droits fondamentaux du travail des femmes au Sud-Est de l’Asie) ; Sri Lanka et le peuple Tamil II (sur les violations des droits humains subis par le peuple Tamil et la qualification juridique sur la base de la Convention sur le génocide de 1948). On a en outre programmé des sessions sur Finance et violations des droits humains fondamentaux ; Entreprises transnationales en Afrique ; Crimes contre l’humanité et catastrophes environnementales.
Outre les projets et les sessions du Tribunal, dans ce domaine, la Fondation organise des conférences, des séminaires, des rencontres internationales, des publications. Depuis de nombreuses années, elle participe en outre à l’élaboration du Rapport sur les droits mondiaux.

""