Dès les origines, la physionomie de la Fondation s’est définie autour de deux domaines fondamentaux d’intérêts de Lelio Basso : la politique et la culture.
Les domaines d’intervention historico-social et juridico-institutionnel se sont articulés et enrichis dans le temps grâce à l’apport d’autres savoirs (de l’économie à l’anthropologie, de la philosophie à l’histoire de la science et de la technique), en s’ouvrant aux thématiques environnementales et des patrimoines culturels, à la bioéthique et aux aspects sociaux et culturels des innovations technologiques.
L’activité de la Fondation s’est toujours distinguée pour le solide enchevêtrement entre un fort rappel idéal, vocation à la comparaison et à l’interdisciplinarité, en portant une attention constante aux données issues du contexte social.
Politique et culture sont donc au centre du travail de la Fondation qui, en rapport et en cohérence avec le milieu des activités internationales, se concrétise à travers des recherches et des projets, des conférences et des séminaires, des cours de formation et des publications.
Le domaine d’activité sur politique et culture est organisé en quatre parcours de recherche et d’approfondissement :

  • Inégalités et diversité
  • Démocratie et participation
  • Biens communs
  • Histoire et mémoire
""