Une des vocations de la Fondation Basso est certainement tournée vers la divulgation scientifique des thèmes propres à ses secteurs d’analyse.
À côté des activités consacrées aux congrès, un axe important est celui de la formation des citoyens sur des thèmes historiques et politiques. La formation d’une conscience démocratique chez les citoyens était en effet un thème présent dans la pensée de Lelio Basso, sa bibliothèque elle-même était considérée un instrument de formation culturelle permanente et il voyait dans la formation de personnes conscientes un instrument fondamental pour le progrès de la société démocratique.
Dans le sillage d’une inspiration traditionnelle de la Fondation, une partie des séminaires concerne la recherche sur des thèmes de l’histoire contemporaine tandis que l’autre se concentre sur le débat international. L’intérêt pour les aspects sociojuridiques de l’analyse théorique est transversal aux deux filons d’enquête.
L’expérience s’est caractérisée en effet par les approfondissements sur les thèmes de la politique, de l’économie, du droit, de l’anthropologie, en saisissant chaque fois des sujets d’une importance actuelle et en traçant des parcours novateurs et prestigieux, capables d’intercepter des experts et des professionnels des secteurs de référence. A l’activité relative à l’organisation de cours brefs mensuels, à partir de 2005 se joint l’expérience importante de l’École de journalisme qui, pendant six mois par an, porte Via della Dogana Vecchia, quotidiennement, un groupe d’élèves qui se distingue par leur jeune âge et leur intérêt pour le domaine de la communication.
La qualité de toute la formation proposée est certifiée depuis 2013 conformément à l’Uni EN ISO 9001.

""